Instagram : 10.000 abonnés et vous avez le droit à une nuit d'hôtel gratuite





Une simple photo peut vous rapporter une nuit gratuite dans un hôtel 4*. Si vous êtes suivis par plus de 10 000 personnes, vous pouvez prétendre à une nuit gratuite au 1888 Hotel de Sydney (130 euros/nuit). C'est l'offre proposée par le luxueux établissement australien, situé en bord de mer dans le quartier de Pyrmont, et qui a décidé de s'autoproclamer " Instagram Hotel". Tout a été pensé pour faire parler de soi sur le célèbre réseau social de photos.

Instagram : 10.000 abonnés et vous avez le droit à une nuit d'hôtel gratuite

"Il y a tellement de gens sur Instagram, tellement de gens qui aiment prendre des photos et les partager, a expliqué Paul Fischmann, PDG de "8 Hotels", la chaîne qui possède le 1888 Hotel. Et les dirigeants ont décidé de jouer à fond la carte du réseautage. "Les gens prennent des photos partout où ils vont et les partagent avec leurs amis. Donc nous avons décidé d'en profiter", explique Fischmann.

Et le 1888 Hotel se veut le premier hôtel inspiré par l'appli de partage photo. Pour cela, il a tout fait pour rendre les lieux incontournables à photographier. Un lifting à 28M de dollars américains qui a nécessité deux ans de restauration pour créer un espace original et haut de gamme, coloré, mêlant mobilier moderne et ancien, le tout digne d'un décor de cinéma et donc parfait à capturer, filtre à l'appui.

A l'aide du mot-clé #1888hotel, les clients adeptes des réseaux sociaux peuvent se faire connaître et faire connaître l'hôtel en prenant des clichés des différents espace de l'établissement datant de 1888. Pour jouer à fond la carte réseau social, les propriétaires ont créé un "selfie space" - un espace narcissique - qui propose de se photographier soi-même dans un cadre doré.
Partager sur Google Plus




A Propos Maher Ben

Découvrez les nouveautés d'internet mais aussi toute l'actualité du web et les dernières tendances.
Rédacteur sur Actu Web qui fait partie du site www.leblogger.fr ... Plus d'info
    Commentaires
    Commentaires Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez aussi :